Légale, illégale ?

par Frank A. Leutenegger (www.swissguns.ch) 06.11.2020

J’ai récemment entendu un représentant de la loi expliquer que, pour qu’une arme soit légale, il fallait pouvoir produire les papiers la concernant. J’ai renoncé à tenter d’expliquer au pandore à quel point il avait tord. Et pourtant…

Il y a plusieurs années, j’ai acheté, on ne peut plus légalement, un certain nombre d’armes, sans permis. Deux exemples: carabines et fusils se vendaient sans papiers dans toutes les brocantes; par ailleurs, les armes de poing pour lesquelles on ne trouvait plus de munition dans le commerce étaient elles aussi libres.

Vint l’époque des contrats entre particuliers. La loi prévoit qu’on doit garder ces documents 10 ans. Ensuite, on peut les détruire et cela ne rend pas l’arme acquise illégale.

Il en est de même pour les permis d’acquisition: 10 ans de conservation. Pourtant, on essaye de vous convaincre que, pour acheter de la munition, il faut présenter un PAA pour une arme au même calibre. Ridicule… et susceptible d’entraîner des situations désagréables.

Imaginez l’armurier qui refuse de vous vendre une boîte de munition, parce que vous n’avez pas de papiers pour ce calibre. Vous faites recours, le bureau cantonal donne raison au commerçant, 2e recours, avec explication de texte légal, et vous gagnez.

La boîte de mun vous aura coûté 30 fr., plus 100 fois autant à l’État, pour les frais légaux. On nage dans l’absurde.

Mais de plus en plus – et même parmi les défenseurs des armes – on entend qu’il faut plier, pour éviter les complications.

Je m’inscris en faux. La loi, toute la loi (s’il le faut vraiment), mais rien que la loi.

Un contrat, un permis, c’est à conserver 10 ans. Et l’arme concernée reste légale quand le document n’existe plus. Quant aux armes d’antan, mousquetons, fusils de chasse ou pistolets en 7,61×22,3, elles sont toujours légales, puisque vous les avez achetées « avant ».

Je pense donc qu’il faut empêcher « l’autorité » d’imposer des normes sans base légale. Et pour cela, il faut refuser cette conciliation qui n’est que soumission. Et il faut détruire les vieux papiers, permis contrats ou factures qui ont plus de 10 ans.

Saviez-vous qu’avant guerre, on pouvait acquérir librement des armes automatiques ? Juste après guerre, on pouvait encore en hériter, sans formalité. Aujourd’hui, la nouvelle loi inique nous impose de les déclarer…mais pas d’expliquer, comme un gamin pris en faute, leur provenance.

Détruisez contrats permis et factures. Cela vous causera peut-être quelques frictions avec les autorités, mais cela vous apportera aussi la satisfaction de les voir contraintes de plier.

Et surtout, c’est un bon moyen d’empêcher les ennemis de la liberté de couper encore un petit bout de ce qui en reste.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*